LETTRE 1page pr³c³dente 1 2 3 4 5 6 7 8 page suivante

Numéro 1 Janvier 1977

Chers amis,

Permettez-moi, tout d'abord, en cette lettre inaugurale, de vous remercier chaleureusement d'avoir accepté d'y souscrire. Je le fais naturellement en mon nom personnel, car une fois de plus vous m'avez témoigné .ainsi votre affection et votre confiance. Mais je le fais aussi, et peut-être surtout, de la part de ceux, déjà si nombreux, qui ont pu bénéficier d'une solidarité agissante en ce qui concerne leur cotisation à l'Ordre rosicrucien A.M.O.R.C. Grâce à vous, d'anciens membres, et parfois de plus récents, frappés par les difficultés du temps et ayant témoigné de loyauté et de sincérité dans le passé, ont pu rester actifs et poursuivre normalement leurs études rosicruciennes. Sans vous, il aurait été impossible de les aider, et, dans une<<Lettre de nulle part>> je vous, en expliquerai, un jour, longuement les raisons. En attendant, je vous dirai simplement que, pendant des années, ce problème nous a préoccupés et que nous avons examiné bien des solutions qui, toutes, s'avéraient finalement irréalisables, car elles faisaient surgir de nouvelles questions plus insolubles encore. Je reviendrai plus tard sur ce point et vous aurez ainsi une réponse complète et autorisée pour vous aider à comprendre combien une vue particulière des choses et une considération extérieure des problèmes peuvent être partiales et erronées. Sachez seulement qu'en dernière analyse, la <<Lettre de nulle part>> a été la solution idéale à tous égards, et votre appui enthousiaste, une participation efficace à une action bonne et altruiste dont il ne m'appartient pas de définir les bienfaits que vous pourrez vous-mêmes retirer à partir d'un plan supérieur au nôtre, d'autant plus que votre geste de solidarité n!a été suscité, j!en suis persuadé, par aucun motif intéressé. C'est donc là un sujet sur lequel je n'insisterai pas. Soyez cependant heureux au plus profond de votre cœur, en pensant à la joie que vous avez prodiguée à tant et tant de rosicruciens par votre concours agissant à un projet qui trouve aujourd'hui sa réalisation première.

La <<Lettre de nulle part>>, en tout cas m'offre désormais l'opportunité de m'adresser à vous, chaque trimestre, comme un ami à de nombreux amis et de vous entretenir des questions les plus diverses. Il est évident que je traiterai de sujets rosicruciens et, parfois, de problèmes administratifs ou autres s'y rattachant, de manière que vous connaissiez, les concernant, la version officielle. Mais je ne me limiterai pas à ce domaine. Vous m'accompagnerez aussi dans des voyages que j'ai pu effectuer ou qui manifeste les limitations du mental dans le jeu de ses raisonnements d'un présent qui fuit, à peine apparu, dans les ombres du passé. Il m’arrivera de me contredire, d'affirmer un jour une chose et de soutenir, un autre jour, la chose contraire, révélant ainsi l’impermanence du moment et du « vécu » dans la permanence de l'universelle Pensée et de l'unicité de la vie. Cela ressortit à la technique traditionnelle et, pour beaucoup d'entre vous, ses résultats se feront rapidement sentir. « Eveiller », susciter les puissants mécanismes du moi, voilà l'un des effets les plus nécessaire» et les plus, appréciable de nos enseignements rosicruciens. Dans une certaine mesure, la <<Lettre de nulle part>> y contribuera également. Pour ces raisons, et pour quelques autres, je ne répondrai pas aux lettres reçues à propos de ces communications, mais toutes seront lues attentivement et pourront faire l'objet d'un message ultérieur, si le point traité me paraît d'intérêt général.

 

haut de page

 

LETTRE 1 page pr³c³dente 1 2 3 4 5 6 7 8 page suivante


Vous consultez actuellement l'ouvrage: Rencontres avec l’insolite de Raymond BERNARD
Découvrir les Œuvres littéraires de Raymond BERNARD
Contacter le site :HUMANISME & TRANSCENDANCE
Contacter l'association : les "Amis de Raymond BERNARD"